Constituez votre collection privée

Inscrivez-vous à notre newsletter

Hide Main content block

Artistes

Loïc Flament a 43 ans, il est né et vit à Paris.Il a commencé la photographie comme assistant photographe de mode, en parallèle à ses études aux beaux Arts de Paris. Il obtient sa première parution photo en 2002 pour le magazine Jeunes Créateurs.Depuis 15 ans, il est indépendant et travaille pour différents créateurs, essentiellement dans le milieu de la mode.Il a reprit, ces quatre dernières années, le support argentique en s’imposant une image finalisée dès le déclenchement : aucune retouche en post production, ni de recadrage ou d’autres transformations du visuel.Ce dogme, appliqué à ses errances photographiques, a pour but de provoquer un monde apparemment ordinaire pour en extirper une réalité plus atypique.L'image, est pour lui, d'abord un moyen d'évasion, puis de recherche spirituelle.Il réalise des courts métrages en complément de la photographie dans le cadre de sa recherche artistique personnelle.
Membre de la Fondation Taylor​La sculpture s'est naturellement imposée à moi après quelques années de pratique du dessin et de la peinture.Si la sculpture m'est apparue comme une évidence, c'est en écho à mon activité professionnelle : scientifique de formation, j'ai une thèse de doctorat en géophysique. Cette activité me permet d’étudier la matière sous un angle théorique, scrutant ses déformations à l'échelle atomique pour interpréter les mouvements des roches à l'intérieur de la Terre.J'enseigne aussi l'astronomie où le rapport infini des dimensions nous montre que, comme dans la sculpture, pour progresser vers un tout, il faut l'explorer dans toutes ses directions.Je retrouve dans la sculpture cette démarche où chaque ponctuation de la pose a son importance et permet d'appréhender le modèle dans sa dimension, cette démarche dans laquelle l'intégralité du modèle nous ramène toujours au détail, ce travail où il faut sans cesse jouer avec l'amplitude des déséquilibres pour…
Sandrine Arbon est une artiste peintre autodidacte, à l’imagination sans fin. Une originale torturée à l’humour décapant… Ses inspirations artistiques sont le plus souvent un exutoire à son présent.
Mon univers est une peinture où la couleur est libérée du sujet et devient le sujet lui-même.Mon travail est en fait un voyage dans l’abstraction géométrique au travers des mouvements Madi, Color-field painting, hard-edge painting, l’art construit ou l’art concret. C’est la forme qui s’impose et prend vie sur la toile. J’utilise exclusivement l’acrylique sur mes toiles. Dans mon travail, les couleurs sont tout, sauf anodines. Elles véhiculent des sens cachés, des codes auxquels nous obéissons sans le savoir et qui agissent sur notre environnement, notre vie quotidienne, nos comportements, notre langage et même notre imaginaire.L’abstraction géométrique offre un dialogue intime entre formes et couleurs, transparences et volumes. Ici, pas de message, pas de sujet, le regard se perd et voyage au gré d’une construction subtile qui tend vers une narration abstraite pour une méditation joyeuse. Ma démarche entend vouloir instaurer une énergie positive où le calme et la sérénité…
On peut y voir de la nostalgie, mais ce qui ravit le plus le spectateur dans les œuvres de Olga Novokhatska, c’est l’abstraction de la situation. Il peut vouloir se reconnaitre, ou reconnaitre quelqu’un qu’il connait dans le tableau, et pourtant ce n’est pas lui car la situation est poétiquement ou physiquement impossible. Dans son travail récent, Olga Novokhatska explore les rapports entre sensualité, matérialité et morale. La sexualité est une dimension dont la mise en scène permet à fois la composition de l’œuvre, et le constat d’une finitude spatiale et sociale. De formation classique et influencée par l’école artistique russe, Olga Novokhatska poursuit une recherche qui la situe à présent, à divers degrés, entre abstraction et figuration. Olga Novokhatska nous permet d’accéder à un univers qu’elle a presque vécu, et des lieux où elle aurait pu vivre. Elle nous le fait entrevoir, tout en brouillant les pistes.

Contact

Galerie Collection Privée
21 rue le Regrattier
75004 PARIS

+33 1 42 39 98 95
 contact@collectionprivee.paris

Galerie Collection Privée

Constituez votre collection privée selon vos envies, avec des œuvres uniques et/ou des tirages “Fine Art Digigraphie” issus de collections privées, en série limitée et certifiée d’une fidélité exceptionnelle, que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Les dirigeants du studio photo Art Digital Studio, créé en 1999, ont développé en matière de reproduction de tableaux et de dessins, un savoir-faire unique dédié aux oeuvres d’art.
Ce savoir-faire a conquis de grandes maisons de vente comme Sotheby’s et de nombreux artistes, une véritable relation de confiance privilégiée est née.