Constituez votre collection privée

Inscrivez-vous à notre newsletter

Hide Main content block

Artistes

Plasticien et artiste émailleur, Christophe Mirande travaille à Montmartre depuis une dizaine d'années. Ses créations mêlent des matiéres nobles et brutes comme l'émail sur métal, l'ardoise et le zinc. Sa démarche artistique est marquée par la littérature, avec ses auteurs fétiches comme Hermann Hesse ou Haruki Murakami mais aussi à travers l'art pictural dont ses sources d'inspiration sont Pierre Soulages, Mark Rothko ou Nicolas de Staël et par de nombreux voyages qui sont essentiels dans son rapport à la matière. L’émaillage sur cuivre, pratiqué auparavant par son père, Raymond Mirande, est encore aujourd’hui prépondérant dans sa démarche artistique. La magie opère lentement ; véritable plongée au coeur d’une matière qui attendrait d’être approchée avec attention, et douceur, pour se dévoiler à nous, et nous dévoiler à nous-même en retour. La sensibilité de son approche créatrice s’accorde désormais avec la fragilité et la beauté d’un monde à redécouvrir.
Mes travaux questionnent, à travers différents médiums tels que la photographie, le dessin ou la peinture, la nature éphémère des choses et des êtres, leur impermanence.Mes photographies interrogent la représentation.Quels sont les liens qu’entretient la photographie avec le réel et quelles peuvent être ses relations avec le dessin et la peinture ?Tous mes travaux visent à solliciter la perception, en suscitant le doute chez le spectateur.Ils se lisent comme des poèmes visuels. C’est essentiellement la distance prise avec le référent, qui permet de créer ce que j’appelle un entre-deux.C’est cet entre-deux qui convoque les résonances de la mémoire et où chacun peut se projeter à sa manière que je cherche à donner à voir.
Artiste côté dès 1993 (Cotation Internationale des Peintres), il expose principalement à New-York, Rome, Namur, Paris et Pékin.Formation classique en Conservatoire des Beaux Arts, Techniques de la Peinture à la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (Paris). Il est investi dans l’action au sein de L’association La Source de Gérard Garouste et de Free Arts New York City, associations à vocation artistique, éducative et sociale. Autorisé à travailler dans les jardins privés emblématiques de la villa Les Roches Brunes (Dinard), il a été accompagné par un vent parfois doux, parfois plus vif, qui sifflait dans les pins, par un soleil haut révélant et faisant vibrer la mer à ses pieds, par un soleil plus bas qui découvrait et sculptait l’environnement. "Je n’ai aujourd’hui que l’ambition de partager ces quelques émotions physiques et esthétiques. Mes pastels, mes croquis et mes aquarelles sur le motif sont devenus des huiles d’atelier."
Loïc Flament a 43 ans, il est né et vit à Paris.Il a commencé la photographie comme assistant photographe de mode, en parallèle à ses études aux beaux Arts de Paris. Il obtient sa première parution photo en 2002 pour le magazine Jeunes Créateurs.Depuis 15 ans, il est indépendant et travaille pour différents créateurs, essentiellement dans le milieu de la mode.Il a reprit, ces quatre dernières années, le support argentique en s’imposant une image finalisée dès le déclenchement : aucune retouche en post production, ni de recadrage ou d’autres transformations du visuel.Ce dogme, appliqué à ses errances photographiques, a pour but de provoquer un monde apparemment ordinaire pour en extirper une réalité plus atypique. L'image, est pour lui, d'abord un moyen d'évasion, puis de recherche spirituelle. Il réalise des courts métrages en complément de la photographie dans le cadre de sa recherche artistique personnelle.
Après mes études aux Beaux Arts, j’ai voulu retranscrire mon travail de peinture avec le verre.Proposer un autre regard sur la matière. Faire exister le volume dans une surface plane, alors que le verre à chaud, "le soufflage", est traditionnellement travaillé en volume.J’utilise le verre comme un médium pictural.J’expérimente différents moyens techniques afin de trouver des fondus, des dégradés, des aplats, des textures lisses ou rugueuses semblables à une peinture.J’essaie d’obtenir une expression visuelle, des effets d’optique en répétant le graphisme. Les aplats renforcent l’idée de volume. Le spectateur est invité à rentrer dans un espace défini par le tableau, en découvrant le volume à l’intérieur dans une surface plane. C’est une expérience visuelle donnant place à la poésie légère de l’abstraction.

Contact

Galerie Collection Privée
21 rue le Regrattier
75004 PARIS

+33 1 42 39 98 95
 contact@collectionprivee.paris

Galerie Collection Privée

Constituez votre collection privée selon vos envies, avec des œuvres uniques et/ou des tirages “Fine Art Digigraphie” issus de collections privées, en série limitée et certifiée d’une fidélité exceptionnelle, que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Les dirigeants du studio photo Art Digital Studio, créé en 1999, ont développé en matière de reproduction de tableaux et de dessins, un savoir-faire unique dédié aux oeuvres d’art.
Ce savoir-faire a conquis de grandes maisons de vente comme Sotheby’s et de nombreux artistes, une véritable relation de confiance privilégiée est née.